14 avril 2013

Suite de notre nouvelle - chapitre en Pologne


Après un long voyage fatiguant Anna, Maria, Antoni et Arthur  sont arrivés en Pologne. Ils se sont retrouvés au Musée National de Poznan.
 Ils n’ont jamais visité cet endroit, c’est pourquoi ils se sentaient un peu perdus. Antoni a fait visiter à  ses compagnons le bâtiment. Ils ont admiré de beaux peintures et sculptures. Il y avait vraiment beaucoup d’oeuvres d’art dans ce musée...Fascinés par tous ces objets ils n’ont même pas remarqué qui’ils se  retrouvaient dans une  pièce sans issue , toutes les portes et les fenêtres ont disparu ! Ils ont remarqué tout cela après un bout de temps. Ils se sont mis à crier si fort pour que quelqu’un puisse les retrouver et les aider. Le temps passait, finalement une guide a entendu leurs appels.


 Helena (c’était son prénom) était vêtue d ‘une  longue robe, elle portait des lunettes rouges et elle avait des cheveux tressés. Elle a proposé aux jeunes une visite pas comme les autres. Elle leur a demandé de fermer les yeux et les ouvrir après 5 secondes. Ils ont obéi et quand ils ont ouvert les yeux, ils ont apperçu qu’ils se retrouvaient... dans un tableau qu’ils admiraient un peu avant ! C’était incroyable !!! La guide expliquait tout ce qui entourait les visiteurs et les jeunes lui parlaient de leurs aventures en Espagne et de la maladie de l’Europe. Helena les écoutait attentivement et elle a guidé les jeunes dans un endroit où poussait un arbre étrange et mystique.Malheureusement ils ne savaient pas comment s’appellait cet arbre et quelles étaient ses pouvoirs. Très curieux, les amis sont allés à la Bibliothèque Raczynski pour trouver des informations sur cette plante. Helena leurs a dit qu’ils devraient retrouver une pièce avec un vieux coffre et que dedans  ils retrouveraient un livre dont ils avaient besoin. Comme  le bâtiment de la bibliothèque était immence, il a fallu beaucoup de temps pour trouver la pièce. Mais finalement ils ont réussi.Ils ont ouvert le coffre et le livre dadans. Mais le livre, couvert de la poussiere, était écrit dans une langue que les jeunes ne connaissaient pas. Ils ne comprenaient aucun mot...Ils étaient très tristes et deçus, ils on mis tellement de temps à la recherche ! Et ils ne savaient pas quoi faire.
Les  quatres amis decident d’aller vers la Place du Vieux Marché, se reposer un peu et réfléchir. Il était midi. Sur la vieille horloge de l’Hôtel de Ville deux boucs légendaires se battaient.Antoni et ses amis se sont rendus au sommet de la tour pour regarder les animaux de plus près.




Il s’est averé que ces animaux savent parler d’une voix humaine ! Ils ont commencé a raconter aux boucs leur histoire et ont montré le vieux livre sorti du sac.Les animaux connaissait la langue dans laquelle  le livre était écrit.  Mais ils se demandait s’ils pouvaient expliquer le contenu du livre. Finalement les jeunes ont appris que le livre contenait un indice  qui devait permettre deviner ou chercher l’arbre et ses fruits :

« Cherche trois frères Lech, Čech et Rus, 
Tu trouveras de la mousse.
Cherche le château et son jardin
Ne ramasse   pas de brins !
Et la Dame Blanche à minuit 
Le secret  te traduit »

Très satisfaits, les jeunes ont decidé  de  se rendre  vite à Kórnik.



La- bas ils admiraient le château et son beau parc - arboretum plein de fleurs au printemps.Ils ont passé toute la journée dans le parc en admirant les plantes rares et les expositions sur les arbres, en écoutant les chants d’oiseaux, en regardant les animaux vivants dans cet endroit.








Ils se demandaient en même temps si leur mission aurait du succès et s’ils réussirainent à guerir l ‘Europe malade.
La nuit est tombée. Les amis ne se sentaient pas à l’aise dans cette obscurité. Franchement dire, ils avaient peur...Ils ne savaient pas quoi faire.Ils voulaient entrer et se cacher dans le château.Tout d’un coup la Dame Blanche est apparue.


 Elle a dit aux jeunes de ne pas avoir peur. Elle voulait seulement savoir ce que les adolescent faisaient dans le parc de Kórnik. Alors Anna, Maria, Antoni et Arthur  racontait pendant des heures encore une fois l’histoire de l’Europe malade et ils ont expliqué le but de leur voyage, d’abord en Espagne, ensuite en Pologne. Ils ont parlé aussi d’un arbre et ses fruits  qu’ils voulaient retrouver. La Dame Blanche a avoué qu’il s’agissait des chênes de Rogalin. Elle a ajouté que ce n’ était pas facile de les retrouver, il fallait traverser le Parc National de la Grande Pologne. Heureux, les jeunes ont décidé de continuer leur voyage. Ils ont remercié la Dame Blanche et ont pris les vélos qu ‘ils ont trouvés dans la ville de Kórnik et se sont dirigés vers le Parc National.Pendant la route ils ont remarqué une chose bizarre - le vent léger les aidait en indiquant le chemin avec les feuilles. Content, les adolescents pensaient se trouver au bout du sentier près des fameux chênes mais ils sont arrivés au bord d’un lac.



Soudain Antoni a perdu l’exilibre et est tombé dans l’eau.Heureusement il savait nager.Quand il est sorti du lac , il a apperçu un morceau de papier collé a sa jambe.Il l’a pris dans sa main et les voyageurs ont constaté que c’était une lettre.Mais le texte était illisible...Tout d’un coup ils ont entendu un bruit.Dans les buissons les amis ont apperçu un nain. Il ne voulait pas sortir, il ne parlait pas  mais Anna l’a demandé de les aider à déchiffrer le lettre. Le nain semblait  leur faire signe. Ils ont commencé à suivre ce nouveau compagnon. Ils marchaient, marchaient et ils sont arrivés jusqu’ à la maison-atelier d’Arkady Fiedler.



 Dans le jardin entourant la maison il y avait une pyramide. Les jeunes sont entrés dedans et ils ont remarqué que la lumière du rayon de soleil qui entrait par un petit trou au sommet de cette pyramide magique a permis de lire le texte  de la lettre. Dans un fragment ils ont pu lire que les fruits  des chênes de Rogalin - les glands - sont ingrédients du médicament contre la maladie de l’Europe et que les arbres sont représentés sur un des tableaux dans la collection de la galerie d’art du palais de Rogalin. Les amis ont remercié le nain. Curieux de la suite des évenements ,ils ont decidé de continuer le voyage mais ils ne savaient pas comment aller à Rogalin. Comme il faisait déja tard, les jeunes ont passé la nuit chez Arkady Fiedler.Avant d’aller se coucher ils ont lu des livres de cet écrivain pleins des aventures, récits des voyages lointains, souvenirs de tous les coins du monde...




 Le lendemain matin le nain a appelé les grands aigles blancs qui devaient transporter sur leurs ailes les jeunes européens. Les aigles volaient lentement pour montrer la beauté des forêts environnantes et le paysage post-glaciaire - des petits lacs, collines... Finalement ils sont arrivés sur place et ils se sont dirigés vers la galerie de peinture pour retrouver le tableau et les dernières indices.Ils ont trouvé ! Ils ont courru dans le parc pour chercher les arbres. Ils ont appercu de loin les grands silhouettes des chênes pleins de la majesté.



 Sur les étiquettes ils ont lu les noms de ces arbres millénaires : Lech, Čech et Rus. Ils ressemblaient aux arbres représentés sur le tableau.Ils se sont rapprochés aux troncs mais ils ne voyaient pas de fruits ! Que faire ? Tout d’un coup ils ont senti la magie. Ils se sont pris pas les mains et ...sur les branches les glands ont apparu !


 Ils  ont cueilli quelques fruits - un des ingrédients nécessaires pour la fabrication de la potion magique contre la maladie de l’Europe. Sous le plus grans arbre ils ont caché le vieux livre et la lettre car ils voulainet que les génerations à venir puissent elles aussi, retrouver les indices au cas de besoin.Ils ont levé leurs têtes et devant eux ils ont remarqué une montgolfière. C’est Helena qui l’avait envoyée. Dans la nacelle ils ont trouvé une feuille de papier sur laquelle la guide a écrit: „Félicitations! Bonne chance et bonne continuation de vos recherches!”
Les jeunes voyageurs sont montés dans le ballon et ils ont commencé le vol avec le vent vers …la Sicile.

3 commentaires:

  1. Comme les eleves ne connaissent pas le passe simple, dans le texte on utilise le PC et l'IMP. Il manque encore quelques photos...

    RépondreSupprimer
  2. Félicitation à l'équipe polonais!! Une suite du récit très imaginative et intéressant!!

    Merci à tous!!!

    RépondreSupprimer