27 novembre 2011

Les echos de notre visite en Espagne dans les medias

Nos souvenirs d'Espagne...


On est deja rentre d'Espagne....Bientot nous allons publier nos textes, photos, partager des opinions et des emotions, des travaux - resultats de notre rencontre. En attendant  regardez ces photos... :)

 IES La Arboleda (El Puerto de Santa Maria):


Fondation Rafael Alberti:
Baelo Claudia (Bolonia):

video

Merci a l'equipe espagnole, aux familles et a toutes les personnes qu'on a rencontrees pendant notre sejour a El Puerto! Au revoir! 

18 novembre 2011

Rendez-vous en Espagne

Du 20 au 25 novembre 2011 - visite en Espagne.

Les representants de France, d'Italie et de Pologne se retrouvent chez nos amis espagnols a El Puerto de Santa Maria (Andalousie)
http://fr.wikipedia.org/wiki/El_Puerto_de_Santa_Mar%C3%ADa
http://it.wikipedia.org/wiki/El_Puerto_de_Santa_Mar%C3%ADa
http://pl.wikipedia.org/wiki/El_Puerto_de_Santa_Mar%C3%ADa

source internet

Bon voyage a tous et a bientot!


source internet

7 novembre 2011

Des nouvelles de l'équipe française

Bonjour à tous.
C'est reparti !! Nous avons résolu nos "petits problèmes" informatiques et sommes prêts à échanger avec vous. Nous avons toujours de l'enthousiasme à revendre. Notre diaporama est maintenant prêt.

Nous avons déjà, comme prévu, effectué nos deux sorties afin d'explorer notre environnement naturel et culturel, l'une dans le parc naturel de Brière, l'autre dans la forêt de Brocéliande.

Voici les comptes rendus de nos élèves :

Promenade en Brière :

Nous sommes allés à Saint Malo de Guersac, dans un lieu-dit appelé Rozé. Nous avons pu apercevoir des écluses. Aux alentours il y avait de grandes prairies où broutaient des vaches et où poussaient des plantes des marais comme le roseau ou le jonc. Nous nous sommes promenés sur le bord des canaux et nous avons pu voir, car le niveau de l'eau était bas, des terriers de ragondins creusés dans la berge. En Brière, tout comme dans les marais salants, se sont installés des ibis sacrés. Ces oiseaux, importés du Kenya, se sont échappés du zoo de Branféré et sont désormais considérés comme une espèce envahissante. Un guide nous a fait découvrir le tourbe, une terre noire qui était encore utilisée comme combustible il y a cinquante ans. La tourbe était transportée dans des chaloupes jusque dans les villes de Nantes et de Saint Nazaire. Nous avons déterré de la tourbe pour connaître son épaisseur. La tourbe s'est accumulée pendant plus de 4000 ans sur un mètre cinquante. Elle laisser ensuite place à de l'argile bleu-gris. Nous avons aussi rencontré M. et Mme Nicolleau, des conteurs chanteurs qui nous ont raconté et chanté des histoires sur la Brière.
J'ai beaucoup aimé cette sortie qui m'a appris de nombreuses choses sur la Brière pour me permettre de l'expliquer aux autres à mon tour.

Maïwen






Photos de la Brière.




Découverte de la forêt de Brocéliande
Le matin, nous avons visité les forges. Nous sommes allés dans un grand bâtiment qui se nomme le laminoir. Il y avait des colonnes magnifiques. Plusieurs maquettes retraçaient l'histoire des forges. Les charbonniers entassaient des rondins de bois et les faisaient brûler pendant une semaine et demie. Ensuite, ils les apportaient à la ville. Ils empilaient dans un four le charbon ainsi obtenu et du minerai de fer et faisaient chauffer à 1600°C. Ils obtenaient de la fonte qui servait à fabriquer des marmites, des poêles, des armures ...
Nous avons continué par la visite du château de Comper. Aurore, notre guide, nous a raconté l'histoire de la Dame du Lac.
Ensuite, nous sommes allés dans la forêt de Brocéliande, toujours avec Aurore qui nous a raconté l'histoire de Viviane et Merlin l'Enchanteur. Dans le Val sans retour, nous nous sommes rendus auprès de l'Arbre d'or. La forme des branches évoque les bois d'un cerf, un des principaux habitants de cette forêt et un animal prestigieux dans les récits du Moyen Age.
En septembre 1990, deux incendies, à quelques jours d'intervalle, ravagent le Val sans retour et les landes avoisinantes. Les fées et les enchanteurs semblent avoir abandonné les lieux. Après cet incendie, des milliers de bénévoles vont replanter 30 000 arbres, feuillus et résineux. Pour représenter cet engagement et se souvenir, il fallait un symbole. Ainsi le sculpteur français François Daven proposa de recouvrir de 5000 feuilles d'or un châtaignier du Val sans retour entouré de cinq chênes calcinés représentant les cinq jours d'incendie, afin de rappeler que la forêt est un lieu fragile qu'il est indispensable de préserver.
Justine et Louis.







Photos du château de Comper, de la forêt de Brocéliande et de l'Arbre d'or.